Accueil > Débats > Tribune libre > Notre ami le colonel
Notre ami le colonel
dimanche 20 novembre 2005
par Masin
Impitoyable dictateur. Kadhafi a du sang berbère sur les mains. Son régime sanguinaire a broyé les vies et les espoirs de milliers de familles amazighes. La terreur aveugle ponctue depuis des décennies la vie des militants de la cause amazighe contraints à l’exil.

L’histoire ne ment pas. Kadhafi a tué, a mutilé et a exécuté des centaines de militants. Il faut être aveugle ou complice pour le méconnaître. Quelques dates convaincront les plus récalcitrants d’entre nous.
Durant les années 1970, Kadhafi a assassiné Ali Yaya Maamar, écrivain, et le Docteur Omar Nami, professeur à l’université de Tripoli. Leur crime était d’oser défendre l’identité amazighe.
En 1979, le penseur, poète et écrivain amazigh Saïd Sifaw el Mahroug a fait objet d’une tentative d’assassinat. Handicapé à vie, il continuera son combat pour la dignité jusqu’à sa mort en 1994 à Djerba (Tunisie). La barbarie atteint son paroxysme en 1984 avec la pondaison publique de plusieurs étudiants amazighs dans le campus de l’université de Tripoli. En 1985 le même sort a été réservé à Ferhat Ammar Hleb, un jeune amazigh revenu au pays au terme d’études effectuées aux USA. Il a été pendu sur une place publique à Zouara au cœur du pays amazigh. Ferhat était connu pour ses positions favorables à l’identité amazighe.
Certains des plus "chanceux" des militants qui ont réussi à fuir le pays ont été rattrapés par les services secrets de Kadhafi et assassinés. C’est ainsi que le 26 juin 1987, Youssef Salah Kherbich a été tué à Rome (Italie).
Les arrestations subies pour le simple fait de défendre l’amazighité sont nombreuses dans ce pays où il est interdit de parler tamazight en publique.

Ces crimes macabres sont légitimés au nom d’une idéologie barbare, raciste et impérialiste : l’arabo-baâtho-islamisme.

Comment un individu appartenant à une soit-disant organisation prétendant défendre les intérêts des Imazighen puisse serrer la main du dictateur, au mépris de la mémoire de tous ces militants assassinés, exilés ou pendus et de leurs familles qui portent encore le deuil ? Absurde. Le comble c’est qu’il se félicite de la réussite de sa rencontre avec son ami le colonel, qui lui a promis de défendre et de promouvoir les droits des Berbères.
En se rendant en Libye, il cautionne la dictature et l’idéologie qui la véhicule : l’arabo-islamisme macabre.
Il a insulté la mémoire de Sifaw, d’Ali Yaya, de Ferhat, de Kherbich et de milliers d’autres tués sauvagement par les sbires de Kadhafi pour la simple raison qu’ils ont crié haut leur amazighité. Merci Lounès Belqacem.

A. Yafelman

Articles dans la rubrique :

Tribune libre
23/02/11
1
Quel bonheur de découvrir que la jeunesse actuelle possède en main l’arme suprême contre la (...)

Lire l'article

07/10/10
6
Je suis athée, profondément athée et j’ai vécu la douleur de l’oppressante religion pendant cinquante (...)

Lire l'article

10/12/09
8
Suite à la votation suisse contre les minarets, nous avons assisté à une levée de bouclier des (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


13 Messages

  • > Notre ami le colonel 21 novembre 2005 15:15
    Le nain et le dictateur, c’est comme l’histoire de Uccen et Ikerri ... la fin de tamacahut on la connait. Kaddafi va bouffer lounès ...
    • > Notre ami le colonel 24 novembre 2005 02:41
      Leur a-t-il promis de changer la joumhuria en amazghiyya au lieu de aarabya ?
      • > Notre ami le colonel 25 novembre 2005 18:59
        Non je crois qu’il va changer le "Congrès Mondial amazigh" (?) en Congrès des amazighes à la Solde de Kaddafi"
        • > Notre ami le colonel 30 novembre 2005 12:06, par Amokrane
          Je pense pour ma part, que Lounès n’a pas aussi tort que ça d’avoir fait la rencontre du dictateur. Que propose ses détracteurs en alternative ?! De faire la guerre au colonel ? Faisons-là d’abord aux notre en Algérie, car il sont plus nombreux. Non !!! Il a profité d’une breche pour discuter et proposer dans l’intéret de tamazight et des imazighen, maintenant, si le dictateur ne tient pas sa parole, -chose certaine d’ailleurs- le CMA aura au moins le merite d’avoir essayé et comme on le dit si bien chez nous, il aura le merite "yessawedh akedav ar tabwurt". Moi j’applaudi l’inistiative, même si nous en connaissons les résultats d’avance.
          • > Notre ami le colonel 30 novembre 2005 16:24
            applaudi alors et sans arrêter, mais fait attention tu vas te fatiguer les mains. Lounès cautionne la dictature et toi tu cautionne lounès. kel beau mélange !
  • > Notre ami le colonel 22 novembre 2005 12:33, par hocine
    c’est vraiment afreux ce que kadafi a fait de ces gens . maimoi ce que je peux dire sur ca que quoi qu’il fasse l’identite amazighe des ces gens est toujour la ;et elle existe et contunuera toujour a existé . Et ce que je peux dire pour ces brave gens et a leur familles : surtout souyer toujour capable de ressentir au plus profond de vous meme toute injustice commis a l’egard de qui que ce soit dans quelconque partie du monde c’est la plus belle vertu d’un revolutionnaire " chek guivara"
  • > Notre ami le colonel 14 décembre 2005 13:00
    Azul.just pour soutenir vos informations, c`est merveilleux de voir et savoir qu’il y a toujours des gens qui veille sur la cause AMAZIGH ET C’EST NOTRE DEVOIR DE SE METTRE TOUJOURS ENGARDE CONTRE LES MONSTRE QUI NOUS ENTOUR. BONNE CONTINUATION. AMAR
  • > Notre ami le colonel 26 décembre 2005 18:22
    C’st affreux c’est petit dictateur un minus il faudrait l’écraser comme une vermine il faut s’en méffier comme d’une peste il a le pouvoir et l’argent et avec cet argent il peut faire trés mal alors on est avertit vigilançe on compte sur vous illith d’irgazen mulâac anenger.Vive tamazgha imazighen si RIF ar SIWA aux ILES CANARIES.
  • > Notre ami le colonel 28 décembre 2005 20:06, par zakar
    entre kaddafi et nous le sang des marthyrs imazighen et ca suffit pour quoi serrer la main sale ,pour quoi voir ses yeux car on dit "allen i myannayen mzlaghent"quand on voie dans les yeux de l’enemi c’est le massacre. kaddafi n’a pas t il dit chikh zoubir pour cheekspeer alors ca suffit inna yas "adday iwessir yizm das tdusen ize3dhadh" quand le lion vieillit les singes l’enculent. c’est le cas de kaddafi alors laissons le pour les singes et restons nous dignes avec notre cause. on gagne le terrain par notre bravour et nos sacriffices.faites un flash back vers les années 70 et faites le bilans c’est à vous d’en tirer des conclusions.tanemmirt