Accueil > Actualité > Solidarité avec Afrin victime de la barbarie turque
Solidarité avec Afrin victime de la barbarie turque
Manifestation à Paris, le samedi 24 février 2018.
jeudi 22 février 2018
par Masin
Le peuple kurde à Afrin fait face à la barbarie de l’armée du président turc Erdogan ainsi que ses alliés djihadistes depuis le 20 janvier 2018. Selon ANF News, 34 jours après le début de l’opération d’invasion de l’État turc contre Afrin, 176 civils, dont 27 enfants et 21 femmes, ont été massacrés, tandis que 484 civils ont été blessés, dont 60 enfants et 71 femmes.
Cette opération d’invasion, en violation du droit international, se fait devant les yeux de la communauté internationale et des puissances qui mènent une guerre contre Daesch dans la région, guerre à laquelle les Kurdes ont pris une part très active.

Des initiatives de solidarité avec les Kurdes qui se battent contre l’invasion turque se mettent en place et des appels incessants à la communauté internationale et à l’Etat français en particulier se multiplient. En effet, ces Etats doivent sortir de leur silence et doivent intervenir pour que les Turcs cessent cette agression sur un territoire tiers. Et ce n’est pas parce que la Turquie est membre de l’OTAN, et de ce fait partenaire des puissances, que son président puisse tout se permettre.


Dans cet ordre d’idées, plusieurs organisations regroupées dans le Collectif Afrin n’est pas seule ! appellent à une manifestation de solidarité avec le peuple kurde à Afrin, à Paris le samedi 24 février 2018. La manifestation partira de Denfert Rochereau à 14h en direction des Invalides. La dispersion est prévue à 18h.

Tamazgha se joint à cet appel et invite les Amazighs de la région parisienne ainsi que tous les épris de justice à se rendre à cette manifestation afin de dénoncer l’invasion turque à Afrin et la barbarie que subissent les populations d’Afrin, mais aussi pour appeler la communauté internationale, la France en premier lieu, à sortir de son indifférence et agir pour mettre fin à la folie d’Erdogan.

Nous publions ci-après l’appel du Collectif "Afrin n’est pas seule !"

La Rédaction.

AFRIN N’EST PAS SEULE ! SOUTENONS LE PEUPLE KURDE !

Depuis le 20 janvier 2018, l’un des trois cantons de la Fédération Démocratique du Nord de la Syrie a été envahi par le régime du président turc R.T. Erdogan.

Toute la population est désormais sous les bombardements aériens et subit le feu de l’artillerie turque. Des cohortes d’assassins et de djihadistes tortionnaires, au service de l’armée turque, commettent des exactions violentes dans le but de terroriser la population.

Pourtant, ce paisible territoire, sécurisé par sa population, était resté à l’écart de l’effroyable guerre civile syrienne. Il a accueilli 500 000 déplacés et réfugiés d’une grande diversité ethnique et confessionnelle.

Cette invasion brutale est une violation du droit international d’autant que le Rojava n’a jamais constitué la moindre menace pour la Turquie.

Les objectifs de R.T. Erdogan sont clairs.

Il veut anéantir les Kurdes des YPG/YPJ, colonne vertébrale des Forces Démocratiques Syriennes (FDS), qui ont été l’une des forces déterminantes dans la guerre contre Daesh. N’ont-elles pas permis d’endiguer des vagues d’attentats en Europe ?

Il serait indigne de l’oublier.

R.T. Erdogan entend briser les expériences sociales, laïques, égalitaires, écologiques, respectueuses de toutes les minorités et promouvant de manière exemplaire l’égalité entre les femmes et les hommes.

Il force à l’exode les Kurdes, les chrétiens et les Yézidis. Il s’agit d’une épuration ethnique. Afin que s’enracinent les mercenaires djihadistes.

Enfin, R.T. Erdogan entend prendre sa revanche sur Kobanê.

Nous n’oublierons pas et nous n’abandonnerons pas ces femmes, ces enfants, ces hommes victimes d’une violence barbare dont une grande partie d’entre eux se sont dressés pour la liberté et le respect des droits humains.

Les Kurdes ne sont pas des terroristes comme l’affirme le tyran Erdogan.

Ils oeuvrent pour la paix et pour une Syrie démocratique. Ils ont été de tous les combats pour la liberté contre Daesh, pour secourir les populations civiles dans leur diversité.

Le combat des Kurdes est le nôtre. Il est exemplaire. Nous nous déclarons totalement solidaires.

Mais les déclarations d’intention ne suffisent pas. Les ambiguïtés et les complicités doivent cesser.

Nous nous mobilisons :

Pour que la France, l’Union Européenne, la communauté internationale brisent le silence assourdissant qui entoure cette invasion.

Pour que ces puissances condamnent Erdogan, stoppent cette agression, exigent l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne et le retrait immédiat des troupes d’Ankara.

Nous en appelons à la conscience humaine !

Ne laissons pas le nationalisme turc poursuivre cette épuration ethnique, ces crimes de guerre qui créent les conditions du crime contre l’Humanité.

Collectif AFRIN N’EST PAS SEULE !

Articles dans la rubrique :

Actualité
10/08/18
1
Suite à l’arrestation et l’incarcération arbitraires de SalimYezza par les autorités algériennes, (...)

Lire l'article

09/08/18
0
Parmi les organisations et structures amazighes qui se sont mobilisées en soutien à Salim Yezza, (...)

Lire l'article

09/08/18
0
L’arrestation de Salim Yezza et la lâcheté avec laquelle les autorités algériennes ont opéré pour (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message

  • Solidarité avec Afrin victime de la barbarie turque 23 février 09:59, par Saga des Gémeaux

    Il ne faut pas se faire d’illusions, les États occidentaux soutiennent la Turquie dans sa lutte contre les Kurdes. Leurs belles paroles ne valent rien du tout. En ce qui concerne la France officielle, il n’y a rien à espérer de côté-là. Elle a déjà choisi son camp : celui de cet Orient exécrable. La pseudo communauté internationale, en a rien à foutre de ce valeureux peuple kurde qui lutte pour ses droits. Voir ce qui s’est passé en septembre dernier lorsque les Kurdes de cette abomination occidentale qu’est l’Irak ont voté pour leur indépendance, lesdits États occidentaux ont approuvé l’intervention militaire de Bagdad pour empêcher les Kurdes d’avoir enfin un État indépendant.

    Les nationalistes imazighen devront méditer ce qui vient de ce qui s’est passé

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.