Accueil > Actualité > Répression algérienne en Kabylie
Répression algérienne en Kabylie
jeudi 15 juin 2017
par Masin
Un Etat héritier du colonialisme récent [1], en plus lorsqu’il est tenu par une junte militaire, ne peut qu’être violent et arbitraire. Et lorsqu’un tel Etat mène une politique d’assimilation forcée par l’arabisation et l’islamisation, que pourrait être sa réponse à toutes les initiatives qui visent à rendre à la Kabylie sa dignité et sa souveraineté ?

C’est dans la ville d’Iɛeẓẓugen (Azazga) en Kabylie que la police algérienne est intervenue avec violence hier, 14 juin, pour réprimer une manifestation pacifique organisée par le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) à la mémoire des Kabyles assassinés par la gendarmerie algérienne en 2001. Après l’interpellation de militants, une manifestation a eu lieu dans l’après-midi pour exiger leur libération et la réponse de la police fut violente. Le même jour, la ville de Larebɛa nat Yiraten (Fort National) a vécu la même violence.
L’attitude arbitraire et violente des autorités algériennes en Kabylie est une tradition vieille comme l’Etat algérien, mais ces derniers temps il y a comme un acharnement sur toutes les actions menées par les militants du MAK.

Ces provocations répétées de l’Etat algérien en Kabylie cachent-elles un énième plan diabolique visant le pays kabyle qui est dans le collimateur de l’Etat algérien qui ne renoncera jamais à son projet de destruction de la Kabylie et de l’éradication de son amazighité ?

Si la Kabylie doit se défendre et ne pas laisser l’Etat algérien lâcher ses chiens et ses supplétifs pour faire subir aux populations l’humiliation et la violence, elle doit aussi déjouer tout plan visant son instrumentalisation et servir à d’autres intérêts autres que les siens.

Bien entendu, et tout comme pour ce qui se passe à Arif ou dans d’autres régions de Tamazgha, la communauté internationale, et à sa tête la France, laissera faire l’Etat algérien - comme elle laisse faire la monarchie marocaine à Arif - et ne manifestera aucune compassion avec les Kabyles victimes de la répression algérienne.

La Rédaction.

Notes

[1Lorsqu’on parle de colonialisme en Afrique du Nord, il y a une tendance à le résumer au colonialisme français qui a duré quelques cent-trente-deux ans dans certaines régions. Alors qu’en réalité, les colonialismes sont multiples et ont duré des siècles ; le colonialisme arabo-musulman, lui, est toujours là...

Articles dans la rubrique :

Actualité
10/11/17
0
A l’initiative du Collectif de solidarité avec le peuple catalan, une réunion publique s’est tenue (...)

Lire l'article

09/11/17
0
Face à la complicité des Etats de l’Union européenne dans le projet de répression espagnole en (...)

Lire l'article

03/11/17
0
Di tegnitt-agi anida Kaṭalunya tettnaɣ ɣef tlelli-ynes mgal adabu n Ṣbenyul ixsen ad tt-irkeḍ yerna (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Répression algérienne en Kabylie 20 juin 06:19, par Amokrane

    LA POLITIQUE EN PETIT ET LE BRICOLAGE AVEC LES MOTS

    L’ainsi désignée comme répression algérienne est conçue et conduite essentiellement par des Kabyles, qui sont majoritaires dans l’Appareil de répression principal du Régime militaro-mafieux, la SM-DRS-DSS. Au temps de Boumediene , le sinistre Kasdi Merbah recrutait ses collaborateurs dans le triangle Ait Yenni-Tassaft-Ouacif, au temps de Mediene, l’axe s’est déplacé vers La Vallée de la Soummam, de Tazmalt, Akbbou jusqu’aux Ait Ouartilène.

    De même, dans la Police, la Gendarmerie, les Troupes d’assaut, les Forces spéciales, Les Milices armées, les Escadrons de la mort, il y a de beaucoup de responsables d’origine Kabyle ....

    Donc votre propos est erroné, la formulation fausse, sa répercussion politique et préjudiciable et dangereuse pour la Kabylie, car elle divise-sépare-isole-discrédite-délégitime les Kabyles, et accentuent la neutralisation politique cette région rébellionnaire, ce qui arrange amplement le Pouvoir militaro-mafieux .....

    LE POUVOIR EST " MILITAIRE ET CLANIQUE ", MAIS PAS " RACIAL OU ETHNIQUE "

    Dans ce " Pouvoir militaire dominant ", il y a beaucoup de Kabyles, dans l’Arsenal répressif (DRS, DGSN,Gendarmerie, Troupes ...), et dans la politique criminelle de l’arabisation-islamisation, il y a aussi des Kabyles, au haut niveau même (Nait Belkacem, Cheriet, le cousin du chanteur Idir, Khalida, etc. etc...). Ainsi que dans les " Organes de propagande " (télés, radios, journaux, sites,blogues, etc.)et l’Appareil académique ...

    Le Pouvoir est dictatorial mais pas racial, ni régional. Il est " militaire et mafieux (clanique)", mais pas ethnique. C’est " l’Idéologie dominante " de ce " Pouvoir militaire dominant ", l’idéologie arabo-islamique qui est mystificatrice, raciste, fascisante, de rejet et d’exclusion ....

    DÉNONCER ET CONDAMNER LA RÉPRESSION, ET REFUSER LES APPELS A LA VIOLENCE ET A LA PROVOCATION :

    Il faut dénoncer et condamner la répression et la terreur d’Etat ! Mais aussi récuser les appels à la violence. La violence d’où qu’elle vienne. Qu’elle vienne du Régime militaire (SM/DRS) ou des Groupes extrémistes divers, lesquels sont majoritairement manipulés par la SM-DRS (Régime militaire) ….

    Le Régime militaire a besoin de la violence, d’un seuil de violence, la violence étant sa logique motrice, inhérente, intrinsèque, sa matrice, sa caractéristique principale : il est né dans la violence, il pratique la violence, il manipule la violence, il vit avec/de/par/…. la violence. La violence est le terrain de prédilection des Généraux au pouvoir, leur pratique favorite, leur coutume privilégiée. La violence va dans le sens du Régime militaro-mafieux, sert et conforte les Généraux-et-Colonels criminels et prédateurs au pouvoir.

    Nous avons affaire à un Pouvoir de nature (double) " militaire et mafieuse " , militaro-mafieux (1962-2017), ultra autoritaire, hyper répressif, dominant / dominateur, écrasant, corrompu et corrupteur/manipulateur …. Un Régime dictatorial (mais pas régional ou ethnique), diabolique, machiavélique, assassin, sanguinaire, qui pratique la violence et pousse à la violence, en usant de manipulations et provocations … C’est un Régime dictatorial, militaire, mafieux, diabolique, macchiavélique, assassin, sanguinaire, qui pratique la violence et pousse à la violence, en usant de manipulations et provocations… La violence est le terrain de prédilection des Généraux au pouvoir, leur pratique favorite, leur coutume privilégiée. Sa matrice principale est la violence, la violence d’Etat faut-il dire, et n’hésite pas pas à recourir à toutes les formes de violence, de répression, de mises à mort, de sévices et tortures, de massacres et d’attentats, de disparitions forcées….

    Nombre de précédents fâcheux sont là pour nous rafraichir la mémoire : Cap Sig en 1978, les Bombes de 1976, les émeutes de 1988, les Aârouchh en 2001, la création et la manipulation par la SM-DRS des Groupes armés terroristes (GIA, GSPC, AQMI), etc. etc. Mais aussi les grands Attentats de la guerre interne (1991-2017) – qui continue -, les massacres, les assassinats, les disparitions forcées, la torture généralisée, les arrestations …… perpétrés par les sanguinaires et manipulateurs de de la SM-DRS

    Il nous faut nous méfier de ceux qui appellent à la violence : ce sont des agents de la SM/DRS ou des minables manipulés par la SM/DRS….

    La SM-DRS-DSS est le Cerveau du Régime militaire, et mise souvent à induire en erreur, pousser à la faute, tromper, leurrer, semer la discorde, jouer les uns contre les autres, élever tels contre tels ….

    La violence amène le Régime militaire à répondre, comme à ses habitudes, par la violence, pour inoculer la peur totale faire régner un climat de terreur, de confusion extrême . Le bon sens recommande de condamner la répression, et de refuser le recours à la violence

    Sa matrice principale est la violence, la violence d’Etat faut-il dire, et n’hésite pas pas à recourir à toutes les formes de violence, de répression, de mises à mort, de sévices et tortures, de massacres et d’attentats, de disparitions forcées….

    Faisons attention ! N’écoutons pas ceux et celles qui appellent à la violence ! Ce sont des minables instrumentalisés par les Maitres » gestapistes » de la Police politique secrète = la SM/DRS = organisation criminelle et mafieuse = le Pouvoir réel….

    Il faut aussi nous opposer aux appels à la violence et à la provocation, qui sont des tentatives de manipulations dictées par les diaboliques et sanguinaires de la SM-DRS-DSS. C’est leur habitude, leur coutume, leur terrain de prédilection !

    Attention aux manipulations et provocations des criminels et diaboliques de la SM-DRS-DSS ! Refusons de tomber dans leurs pièges !

    Faisons attention ! N’écoutons pas ceux et celles qui appellent à la violence ! Ce sont des minables instrumentalisés par les Maitres » gestapistes » de la Police politique secrète = la SM/DRS = organisation criminelle et mafieuse = le Pouvoir réel….

    Refusons de tomber dans le piège des manipulations et provocations montées par les criminels et manipulateurs de la SM-DRS !

    repondre message

    • Répression algérienne en Kabylie 21 juin 03:12, par Buɛlam
      Je ne dirai pas que votre analyse sur le fond est fausse, loin de là. Les Kabyles sont les colonne vertébrale des renseignements de l’Etat algérien. Comme les Chaouis ont été la colonne vertébrale de l’armée algérienne, et ils y sont toujours très présents. Mais tous ces "génies" du DRS et ces généraux de l’armée qui sont issus de la Kabylie ne sont que des mercenaires au service du régime algérien. De par leur choix, ils sont algériens et ils ont fait le choix de servir le régime contre le peuple et en particulier contre l’Amazighité, et donc la Kabylie. Difficile donc de parler d’eux en tant que Kabyles. Il s’agit donc d’une différence d’appréciation sur ce qui est kabyle et ce qui st algérien. Il ne faut pas oublier que l’Algérie est une oeuvre coloniale : d’abord française puisque c’est la France qui l’a inventée puis arabo-islamique puisque cette idéologie coloniale a pris le relais de la colonisation française. Par al suite, lorsque vous dites que "Donc votre propos est erroné, la formulation fausse, sa répercussion politique et préjudiciable et dangereuse pour la Kabylie, car elle divise-sépare-isole-discrédite-délégitime les Kabyles, et accentuent la neutralisation politique cette région rébellionnaire, ce qui arrange amplement le Pouvoir militaro-mafieux...", cela reste votre point de vue, un point de vue tiré des cheveux, et concernant Tamazgha, c’est un peu gratuit que de lui reprocher un discours qui arrange la voyoucratie d’Alger. Et pourquoi vous faites semblant de ne pas saisir le message de cet article justement qui attire l’attention quant aux plan visant l’instrumentalisation de la Kabylie : "Si la Kabylie doit se défendre et ne pas laisser l’Etat algérien lâcher ses chiens et ses supplétifs pour faire subir aux populations l’humiliation et la violence, elle doit aussi déjouer tout plan visant son instrumentalisation et servir à d’autres intérêts autres que les siens."

      repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.