Accueil > Actualité > La Une > Pour ne pas oublier le Printemps noir...
Pour ne pas oublier le Printemps noir...
Entretien avec Kamel Mohand-Kaci
lundi 25 juillet 2005
par Masin
Pour que le Printemps noir ne soit pas oublié, Kamal Mohand-Kaci, analyste en informatique, s’est fixé comme projet la réalisation d’un CD-ROM sur les événements qui ont marqué la Kabylie au printemps 2001. Il a déjà réalisé un travail similaire sur la vie et l’œuvre de Lounès Matoub.
Malheureusement, un étrange cambriolage de son domicile est venu perturber son travail.

Kra Isallen : Vous travaillez depuis quelques mois sur un projet de Cd-rom qui relate les événements du Printemps noir en Kabylie. Pouvez-vous en dire plus ?

Kamal Mohand- Kaci : C’est un Cd-rom multimédia et interactif qui relate ces événements en images, son et textes. Techniquement le CD contient un programme qui permet de gérer une base de données relative à ces événements. Il est composé de plusieurs parties. Une partie consacrée au déroulement des événements relatés en détail avec des portraits. Une autre partie est constituée d’interviews, analyses et articles. Ces événements sont aussi commentés par plusieurs types d’albums qui contiennent près d’un millier d’images qui permettent d’évaluer l’horreur de cette période. La troisième partie est constituée d’un long métrage vidéo.


Pourquoi un tel projet ?

Pourquoi pas un tel projet ? En tant que Kabyle, je voudrais apporter ma contribution afin de faire éclater la vérité sur ce "génocide" commis par le pouvoir algérien. Je voudrais aussi contribuer à ce combat contre l’oubli et l’amnésie pour montrer combien ces événements sont si douloureux !
Plusieurs questions se posent sur cette période tragique, notamment les responsabilités des uns et des autres ainsi que la manière dont ces événements ont été déclenchés et comment ont été gérés ?


Avant ce projet, vous aviez déjà réalisé un Cd-rom sur la vie de Lounès Matoub.

En effet, le premier Cd-rom de la collection BIOGCD est consacré à la vie et à l’œuvre du Rebelle. Il a été édité en mars 2002. Même si les conditions d’édition n’étaient pas favorables - arrestations des animateurs du mouvement citoyen, rencontres annulées ou interdites...-, son impact a été au delà de nos attentes. Beaucoup ont trouvé l’idée originale, les salles sont toujours pleines à chaque rencontre organisée autour du Cd-rom. Malheureusement, les "professionnels" des maisons d’édition ont un autre point de vue. Beaucoup parmi eux ignorent ce que signifie "Multimédia". D’autres m’ont proposé d’éditer le Cd-rom à condition de censurer certains passages. C’est pourquoi j’ai décidé de prendre tout en charge. Toutefois, je regrette aussi le fait que le Cd-rom ne soit pas édité en France et au Canada, alors que la demande est importante.


Actuellement vous êtes installé en France, mais jusqu’en 2002 vous étiez en Kabylie et vous aviez participé aux événements qui l’ont bouleversée.

Comme tout Kabyle, je me sentais concerné par la révolte de la rue. Pour éviter l’effusion du sang, nous avons du intégrer les émeutes et canaliser le mouvement. Nous avons fait cela parce que certains voulaient que la Kabylie sombre dans la guerre civile pour règlement des comptes et calcul politicien. Je pense que nous avons mené notre mission comme il se doit même si certains nous voyaient comme des manipulateurs.


Récemment votre domicile a été cambriolé. Pouvez-vous nous dire ce qui s’est passé ?<

Effectivement, j’ai fais l’objet d’un cambriolage peu ordinaire qui s’est déroulé en plein jour. A mon retour, j’ai constaté que la porte est cassée et toutes mes affaires ont été éparpillées par terre. Des documents papier et supports numériques relatifs au projet « Printemps noir » ont tout simplement disparus.
J’ai immédiatement alerté les services de police qui ont dépêché une équipe pour constater les faits.


Qu’en est-il de l’enquête de la police ?

L’enquête est toujours en cours. La police m’a informé qu’elle n’a négligé aucune piste. Mais pour l’instant, il n’y a aucune information et je reste pessimiste sur ce sujet.


Pensez-vous qu’il s’agit d’un acte relevant du banditisme ou plutôt d’une action préméditée déclenchée en vue de porter atteinte à votre projet ?

Le fait que des documents du projet sont volés tels que les supports numériques, cela traduit une volonté de s’attaquer au travail, du moins se renseigner sur son contenu.


Avez-vous une idée des auteurs d’un tel acte ?

Je ne sais pas qui peut être dérangé par la vérité sur les événements du Printemps noir ? Même si aucune piste n’est à écarter, il reste que l’hypothèse de ceux qui sont responsables des exactions et assassinats qu’ont connu ces évènements demeure la piste la plus plausible à mes yeux.


Cet acte a-t-il remis en cause votre projet ?

Je vous mens si je vous dis que cet acte n’a pas d’influence sur le projet. Mais je reste motivé pour atteindre mon but ; celui de voir le Cd-rom édité.


Propos recueillis par Masin Ferkal.


Articles dans la rubrique :

La Une
16/06/17
3
Dimanche 11 juin, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Rabat pour exiger (...)

Lire l'article

07/06/17
0
Tamazgha organise une conférence-débat avec Habaye Ag Mohamed sur le thème "Espace saharo-sahélien (...)

Lire l'article

09/05/17
0
A l’occasion de la parution de l’ouvrage "Furigraphie. Poésies : 1985-2015" de Hawad aux éditions (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


10 Messages

  • > Pour ne pas oublier le Printemps noir... 25 juillet 2005 15:46, par un kabyle rebelle
    Mi je n’ai qu’une chose a dire bon courage pour ce projet que je serai ravi de voir abouti...
    • > Pour ne pas oublier le Printemps noir... 10 janvier 2006 13:13, par IBOUAINENE Ahcen
      azul felak kamal c’est ahcen ibouainene donc je te dit felicitation pour le travaille que tu fait ait assou sont fer de toi notre cher kamal on est tous avec toi ok kamal tanmirt pour le cd du rebelle je fait que le voir ton cd-rom sur lounes tanmirt pour ce que ta fait et ce que tu faiit ahcen ibouainene pour moi je fait se que je peut jai fai un sky blog pour lounes c’est http://rebelle01.skyblog.com

      Voir en ligne : tanmirt kamal

  • > Pour ne pas oublier le Printemps noir... 26 juillet 2005 16:44, par Taninna IBOUAINENE
    Azul kamel c’est taninna je veus simplement te dire félicitation pour tout ce que tu fais, je suis très fière de toi, tu es un exemple que tous les kabyles devront suivre. Bon courage surtout ne déspère pas je vais que tu vas arriver en tout cas on ’est tous avec toi . Ar-tufat. Taninna.
  • > Pour ne pas oublier le Printemps noir... 28 juillet 2005 00:15, par Salah Ouadahi
    Azul a Kamel !Il faut continuer ton travail.Boustila, Bouteflika et les commanditaires de l’assassinat des 125 kabyles ont peur que leurs forfaits se sachent !Il faut écrire notre histoire et non la subir. Nous sommes des Hommes Libres pas comme ces arabo-islamistes. Alors courage agma !
  • Kamal, La famille qui avance, "pour reprendre Djaout", continuera de le faire, malgrè les exactions au quotidien de celle qui recule. Les Kabyles, même éparpilés et sans projet commun et unificateur, ont tous chacun a son niveau contribué a sauvegarder un pan de notre mémoire : qui avec son appareil photo, qui avec son camescope, qui avec un archivage non exhostif et brouillon de la littérature écrite du mouvement citoyen. Il suffit de faire appel. Les citoyens sauront répondre à l’appel tout comme ils l’ont fait avec ton CD sur Matoub. Bon courage, nous sommes avec toi. malek.boudjemaa kabyle.com
  • > Pour ne pas oublier le Printemps noir... 1er août 2005 22:47, par blm et belka iferhounene
    kamel,le travail que vous faites s’inscrit dans les annales de la révolution culturelle dont KATEB Yacine a parlé .nous condamnons ces actes de banditisme politique orchestré sans doute par des charlatans maléfiques .Sachant bien que tous cela nous apporte du courrage pour lutter,et penser,produire , analyser et arriver un jour à parler et crier haut et fort << DEMOCRACIE>>