Accueil > Actualité > Lorsque les soldats de la monarchie marocaine abusent (...)
Lorsque les soldats de la monarchie marocaine abusent des sinistrées...
Tentative de viol dans les régions sinistrées à Arif (Tamazgha Occidentale)
jeudi 18 mars 2004
par Masin
Nous apprenons par un communiqué de l’association Timmuzgha à Husayma (Arif) qu’un membre des forces auxiliaires marocaines aurait abusé d’une jeune femme à Aït-Abdellah, dans l’une des régions victimes du séisme ayant frappé le Rif récemment.
Le comportement de sa hiérarchie suite à cette tentative de viol dénoncée par les citoyens montre la culture des ces forces auxiliaires ainsi que les serviteurs de la monarchie et du makhzen de manière générale.
Cela ne rappelle-t-il pas l’"inoubliable"* harem de Hassan II, constitué principalement de jeunes filles enlevées de force ?
Nous publions ci-après le communiqué de l’association Timmuzgha.


Communiqué de l’Association TIMMUZGHA (Houceima)

Le 28 février 2004, vers 1h30 un membre des forces auxiliaires a pénétré
dans la maison de madame Latifa Massoudi, se situant dans la région de Aït
Abdellah, à environ 35 km de la ville d’Al-Houceima.

Cet agent des forces auxiliaires, a prétendu qu’il a été mandaté par le Kaïd
d’Aït-Abdellah, pour constater les dégâts que la maison a subi, et a tenté
de lui faire croire qu’il allait intervenir pour qu’on la dédommage, qu’on
lui apporte une tente et d’autres aides, puis a commencé à l’harceler
sexuellement. Terrifiée, la jeune femme enceinte de quelques mois a commencé
à crier au secours appelant ses voisins et les habitants du village qui ont
tous accouru et ont arrêté l’agent.

Suite à cela le Kaïd a intervenu pour faire croire aux habitants que le
coupable allait subir les châtiments les plus sévères, mais ceci n’a pas eu
lieu.

Révoltés, les habitants sont tous sortis dans une grande manifestation pour
exiger le retrait des forces auxiliaires.

Fait à Husayma, le 11 mars 2004
Association Culturelle et Sociale "TIMMUZGHA"

P.-S.


(*) Pour plus de détails à ce sujet relisez un ouvrage de référence :
Gilles Perrault, Notre ami le Roi, éditions Gallimard.

Articles dans la rubrique :

Actualité
18/04/18
0
Nous avons eu, par le passé et à plusieurs reprises, à dénoncer le mépris érigé en véritable (...)

Lire l'article

08/04/18
0
Tamazgha organise une rencontre avec Djafer Chibani, conteur, acteur et auteur, le samedi 14 (...)

Lire l'article

04/04/18
1
Défiant le droit international en menant une offensive militaire sur le territoire d’un pays (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Azul

    what a shame !! those militairs comes to help they said ! yeah right the durthy dogs ! and they said to us we moste forget the past (1958/59) ??!!

    Hijos de puta los militares maroques perros ! los cabrones ! militares cobardes que tengan no cojones !
    fuera de nuestra tierra ayeqzinen a3rawen !

    Viva Rif libré ! y justicia ahora !!

    • Il s’agit de préciser que la deuxième édition du livre de Julles (enrichie)est paru aux éditions Folio actuel. la prmeière chez Gallimard. Ce livre présente plusieurs lacunes.
      Je voudrai savoir qu’elle est la relation entre ce qui s’est passé à Al Houceima et "notre ami le machin". Nous voulons que tamazgha.fr fasse de l’info, de la vrai info, qu’elle sois une référence dans le domaine de l’information en/sur tamazight, pas de l’anti-propagande maladive. Il faut voir comment kabyle.com a réagi par exemple à l’information, c’est avec professionnalisme et objectivité.

      Enfin j’espère que vous n’allez pas censurer mon petit texte et ressembler de ce fait au Roi Machin II.

    • N’oublie pas, mon petit père, que les forces armées marocaines que tu insultes sont essentiellement composées d’Imazighen du Moyen-Atlas. Donc de frères.
  • Rèponse a bu wkeffus
    "Il s’agit de préciser que la deuxième édition du livre de Julles (enrichie)est paru aux éditions Folio actuel. la prmeière chez Gallimard. Ce livre présente plusieurs lacunes. Je voudrai savoir qu’elle est la relation entre ce qui s’est passé à Al Houceima et "notre ami le machin". Nous voulons que tamazgha.fr fasse de l’info, de la vrai info, qu’elle sois une référence dans le domaine de l’information en/sur tamazight, pas de l’anti-propagande maladive. Il faut voir comment kabyle.com a réagi par exemple à l’information, c’est avec professionnalisme et objectivité.

    Enfin j’espère que vous n’allez pas censurer mon petit texte et ressembler de ce fait au Roi Machin II."

    ------------------

    Azul,

    Nous aurions pu ne pas mettre en ligne votre réaction. Il est bien précisé par la Rédaction que les participants aux forums des articles doivent impérativement indiquer leur E-mails. Les messages anonymes ne sont pas vraiment les bienvenus ! Mais pour que vous ne pensiez pas que nous pratiquons de la censure gratuite, nous avons publié votre réaction. Nous vous rappelons, ainsi qu’à l’ensemble des internautes, que tout n’est pas publiable sur ces forums. En effet, ne sont publiées que les contributions constructives et tout ce qui est négatif et contribue plutôt à la "destruction" est systématiquement rejetté surtout venant d’anonymes...

    Vous avez bien voulu indiquer aux lecteurs de tamazgha.fr l’existence d’une autre édition de l’ouvrage de référence de Gilles Perrault sur le machin (comme vous l’applez). Merci pour l’information et les précisions.

    Puis vous nous posez la question de "quel est le rapport entre cet ouvrage et ce qui s’est passé à Al Hoceïma ?". Ce que nous voulons dire, nous l’avons dit. Et libre à chacun d’interprêter les choses à sa guise.

    Ensuite vous parlez de "professionalisme" d’un autre site, "professionalisme" qui nous fait défaut apparemment selon vous. Sachez que nous n’avons pas la prétention d’égaler ce qui nous dépasse. A Tamazgha, nous sommes d’abord des militants et des militants berbéristes. Nous essayons juste d’être ce que nous sommes sans plus. Et par ailleurs, le "professionalisme" est relatif : tout dépend de celui ou celle qui en juge ; mais il est certain que nous et vous n’avons pas la même appréciation du "professionalisme". Notez bien, cher(e) ami(e) que ce que nous avons fait, à propos de l’article auquel vous faites allusion, c’est tout simplement la publication d’un communiqué d’une association du Rif, lequel communiqué auquel nous avions rajouté un "petit chapeau" histoire de commenter l’évènement comme font généralement tous les organes de presse qui ne se contentent pas de "copier & coller". Quant au site de "référence" dans le professionalisme que vous citez, lui, par contre, il s’est contenté de, justement, "copier & coller" le communiqué de l’association du Rif sans qu’il soit clairement indiqué qu’il s’agit bien du communiqué de l’association "TIMMUZGHA".

    C’était juste vus apporter quelques précisions, utiles peut-être, pour vous ou du moins pour celles et ceux qui liront votre réaction et qui risquent d’être induits en erreur...

    Avec nos salutations les plus amicales.

    La Rédaction de "Kra Isallen".