Accueil du site > Actualité > Le touareg Moussa Koni démissionne de son poste de (...)
Le touareg Moussa Koni démissionne de son poste de Consul Général de Libye au Mali
Il a annoncé sa démission sur la chaîne arabe Aljazeera, le
mardi 8 mars 2011
par Masin
Consul Général de Libye au Mali depuis six ans, le Touareg Moussa Koni se démarque de Kadhafi et annonce sa démission, se mettant ainsi du côté des combattants pour la liberté de la Libye et pour la fin du régime tyrannique de Kadhafi.
Il revient également, et c’est important, sur la question des Touaregs qui feraient partie des troupes de mercenaires de Kadhafi.

Enfin, il interpelle la communauté internationale sur le drame que vit le peuple touareg.

Nous vous proposons une traduction libre de l’essentiel de l’intervention de Moussa Koni ainsi que la vidéo de son intervention sur Aljazeera.

La Rédaction




Moussa Koni sur Aljazeera_050311
envoyé par Tamazgha_Paris.


Intervention de Moussa Koni
Ex-Consul Général de Libye au Mali

(Traduction de l’arabe)



En premier, j’annonce, à travers Aljazeera, ma démission en tant que Consul Général de Libye au Mali.
J’estime que la mission qui était la mienne depuis six ans au Nord du Mali est terminée. Ma mission était d’amener les combattants touaregs du Mali et du Niger à déposer les armes en contrepartie des promesses de Kaddafi en vue d’un développement pour la paix et la stabilité. Nous avons réussi à amener les différentes factions armées à déposer les armes et à les brûler. Malheureusement le développement promis par Kaddafi et attendu par les populations n’a pas eu lieu. Kaddafi n’a pas tenu ses promesses.


Concernant ce que certains organes de presse ont rapporté sur une participation éventuelle de mercenaires touaregs en Libye. J’étais au Mali il y a quelques jours et j’ai rencontré tous les anciens dirigeants des différents mouvements et les chefs de tribus - en réalité beaucoup d’entre eux avaient sympathisé avec Kaddafi qui les avait aidé moralement - je leur ai demandé s’ils avaient envoyé des combattants en Libye. Ils ont tous répondu que non. Même s’il est probable que des individus sans commandements se soient rendus de leur propre chef en Libye.

Car il faut préciser une chose : il y a des Touareg libyens qui appartiennent aux structures sociales de Libye. Mais il y a aussi des Touaregs venus du Mali et du Niger qui vivent dans le Sud libyen en grand nombre. Ceux-là ont été enrôlés dans l’armée libyenne il y a de cela plus de trente ans : ce ne sont pas des mercenaires mais des militaires.

Les pouvoirs et les Présidents africains ont bénéficié du soutien des largesses de Kadhafi pour accéder au pouvoir et y rester. Il leur sera difficile de lui refuser une demande. Ils sont loyaux envers kadhafi. Ce que les médias font circuler est très motivant pour des africains affamés : 1000 dollars la journée ! Quel africain peut refuser une telle somme ? Depuis longtemps, en Afrique, beaucoup de monde travaille avec Kadhafi : tribus, groupes, rois etc… tous peuvent envoyer leurs enfants pour de telles sommes. Si certains chefs d’Etats n’interviennent pas directement dans l’acheminement de mercenaires africains, ils ferment les yeux sur ces opérations.

Les Touaregs avaient sympathisé avec Kadhafi, ils avaient déjà combattu avec lui au Liban et au Tchad. Ce sont de grands guerriers. Que quelques groupes sympathisants de Kadhafi se soient infiltrés, c’est possible. Mais sans qu’ils sachent vraiment ce qui se passe et encore moins qu’on leur demandera de tirer sur les manifestants libyens. Mais là-dessus, je suis catégorique : aucun Touareg ne pourrait tirer sur un Libyen quel que soit leur estime pour Kadhafi, car les valeurs morales des Touaregs les en empêcheraient. Mais si la Libye est attaquée de l’extérieur, là ils défendront leur patrie farouchement.

Un message très important :
Mise en garde de la communauté internationale


Les Touregs vivent une situation très difficile. Ils ont combaattu leurs Etats et avaient déposé les armes à la demande et sous la pression de Kadhafi sans conditions. Actuellement ils sont entre les griffes de Alqaida et des pouvoirs en place. Le désarmement des Touaregs a laissé un vide et le champ libre à Alqaida .

Je ne sais pas ce que deviendra ce peuple à l’avenir. Tantôt les Touareg sont accusés de mercenaires et tantôt d’appartenir à Alqaïda.
Je mets en garde toute les organisations internationales, l’Union Européenne et l’ONU afin qu’ils prennent en compte le drame des Touaregs.




Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr


Suivre l’actualité en Libye







P.-S.

Traduction : Ali Khadaoui

Articles dans la rubrique :

Actualité
23/10/14
2
La situation à travers Tamazgha est inquiétante, lorsqu’elle n’est pas dramatique : (...)

Lire l'article

22/10/14
0
Le pouvoir algérien est très reconnaissant à l’égard de tous ceux, Algériens, qui lui (...)

Lire l'article

22/10/14
0
Edité par Kamal Naït-Zerrad, directeur du Lacnad, le volume n° 9 de la REB vient de paraître. (...)

Lire l'article


Rejoignez nous