Accueil > Actualité > "Le pain nu" otage de l’ircam et des islamistes
Tamazgha Occidentale
"Le pain nu" otage de l'ircam et des islamistes
mardi 9 janvier 2007
par Yafelman
"Le pain nu", le célèbre roman de l’écrivain amazigh d’expression arabe Mohamed Choukri est traduit en langue amazighe. Les islamistes menacent de descendre dans la rue si la traduction, commandée et financée par l’Ircam, est publiée. l’Ircam, comme d’habitude, baisse l’échine.


Le livre interdit durant des décennies par le régime totalitaire de Hassan II, a été finalement traduit en langue amazighe, la langue maternelle de son auteur. L’Ircam a payé le traducteur. Les barbus, sous prétexte que le livre porte atteinte à la pudeur publique, menacent de descendre dans la rue pour manifester. l’Ircam, peut-être par peur, a obtempéré.

Invertébrés à force de vivre serviles, les Berbères de service attendent les ordres d’en haut. Le roman est traduit dans plus de 30 langues. Un film inspiré de l’œuvre est tourné en Italie. L’acteur d’origine amazighe, Saïd Taghmaoui, y joue le rôle de Choukri, alors adolescent vagabond dans les rues de Tanger. Pourquoi alors interdire la traduction d’une œuvre mondialement connue et saluée par les critiques en langue amazighe ?

Choukri, enfant du Rif et écrivain anticonformiste, n’était pas en odeur de sainteté avec les intégristes ainsi qu’avec le pouvoir. Lorsque des islamistes l’avaient menacé de mort, il avait déclaré à un journal qu’il ne baissera jamais les bras et qu’il porterait sur lui un coteau pour se défendre contre ceux qui voudraient le censurer et le tuer.

Et si l’Ircam s’armait lui aussi de courage et publie le roman au nez des barbus, ennemis de la liberté d’expression et de création ? S’ils osent aujourd’hui interdire la traduction d’un livre en langue amazighe, demain ils interdiront aux "Hommes libres" d’écrire et de publier dans leur langue, de traduire Jean Paul Sartre, Victor Hugo, Hemingway et autres auteurs.

Il s’agit de prendre une décision courageuse et de publier le roman. Les "Hommes libres", les vrais, ne doivent pas attendre que des gueux leur montrent ce qu’ils doivent lire, traduire et publier, ni d’ailleurs comment doivent-ils s’habiller et vivre. Un ennemi de la vie peut-il enseigner l’art de vivre ?

Et si demain, on manifeste dans les rues de la capitale contre la traduction du "coran" et de toute "la littérature de l’au delà" en langue amazighe ?
Et si demain, on nous interdit de parler la langue amazighe dans la rue ?
Et si demain, on exécute les écrivains en langue amazighe ?
Et si demain, on interdit de chanter, de parler, d’écrire en langue amazighe sous prétexte que cela porterait atteinte à l’ordre public ?

Nous avons en mémoire les crimes macabres des terroristes islamistes du GIA, des Talibans et autres assassins d’intellectuels, de journalistes et d’écrivains.

Comment allons-nous agir dans ce cas ? On baisse les bras ou on résiste ?

Tout homme et femme libre doit choisir la deuxième option. C’est pourquoi il faut œuvrer ensemble pour traduire ce roman une deuxième fois s’il le faut et veiller à le publier.

Si les barbus haineux veulent battre le pavé, alors qu’ils le fassent autant qu’ils veulent. Les bruits de leurs bottes et de leurs prières n’atteindront pas les oreilles des Hommes libres pour la simple raison qu’ils sont immunisés contre les gueux.


Lhoussain Azergui

Articles dans la rubrique :

Actualité
23/11/17
0
Hommage à notre ami Said Boukari, le militant de toutes les causes justes C’est avec une immense (...)

Lire l'article

21/11/17
0
A l’occasion de sa 94ème session, le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD), (...)

Lire l'article

10/11/17
0
A l’initiative du Collectif de solidarité avec le peuple catalan, une réunion publique s’est tenue (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


6 Messages

  • c’est cette affaire qui va nous dire si vraiment l’IRCAM à une credibilité quelconque ou c’est juste de la poudre aux yeux comme le HCA.
    • "Le pain nu" otage de l’ircam et des islamistes 9 janvier 2007 14:35, par mastra
      l’interdiction de ce livre donne l’impression que l’elite ircamoise est nue et qu’il choisit de s’habiller à l’amazigh ou de porter les bernouss afgans, bien que personnellement je doute que le livvre soit interdit sous des ordres des barbus. ou qu’il soit interdit sous n’importe quelle forme. il est encore tot de juger, sinon on attend des explications de la part des ircamois.
      • Il faut lire la presse marocaine pour se rendre compte de cette réalité. plusieurs articles ont été publiés sur ca. l’ircam a peur. demain les femmes de l’ircam s’habilleront en borqa et les hommes en kamis afghans ! enfin, tout est possible. celui qui a vendu son âme à M6 peut aussi lui vendre sa mère ou ses habits ou même laisser pousser sa barbe pour faire plaisir au roi !
  • "Le pain nu" otage de l’ircam et des islamistes 14 janvier 2007 13:35, par ELAIN MUSTAPHA
    C’EST VRAI QU’ON EST NUL DE CHEZ NUL ET QU’on A BESOIN TOUJOUR DE QQUN DE L’EXTERIRURE POUR NOUS GUIDER COMME DES MOUTONS ET C’ETS LA REALITé JE CROIX QU ’ON EST FAIT POUR CELA ET RIEN D’AUTRE JE SUIS BERBERE DE L’ATLAS DE MARMOUCHA EXACTEMENT ET CHEZ NOUS ON EMBRASSE ENCORE LES MAINS DES GENS QUI VIENT DE JBALA PAR EX CAR ILS ONT APRIS LE CORAN PAR COEUR ET QUI PARLE QU’AVEC L’ISLAM ET ON LEUR DONNE TOUT MEME PARFOIS NOS FEMME J’AURAI DU PAS NETRE BERBER J’AI HONTE ca fait des centaines d’anneé qu’on est comme ca et personne ne changera rien du tout.
    • "Le pain nu" otage de l’ircam et des islamistes 17 janvier 2007 13:52, par Anyaten
      Mais je vois bien que ça commence à changer puisque tu es un exemple vivant. Oui, la pensée religieuse nous menotte et nous etrangle de plus en plus mais il ne faut pas désespérer. Si l’adage dit : Timeqqit s tmeqqit as itteglugul wasif (goutte à goutte que se fait la crue),j’espère que la jeunesse amazighe s’arme de connaissance et de conscience afin qu’un jour toutes ces bêtises de nos parents s’effacent et que nous les Amazighs marocains retrouvent leur qualité d’Hommes et de femmes libres.
  • "Le pain nu" otage de l’ircam et des islamistes 16 janvier 2007 13:46, par talayt
    ak yehrez rebbi à Lhussein Azergui, ur jjun tudert aqerru inek iyiwen. ur yelaq ad nesseknu aqerru i id bu ichamaren , ayen ad vghan, ad niksad, mek da nnumen, ar xedmen kul s isem n lislam, ad asen ur nadj amkan, ad asen ue nerzem abrid,ad ur nughal deffir, ultmak Talayt.