Accueil du site > Actualité > L’Azawad et les médias
Pétition
L'Azawad et les médias
A propos du débat diffusé par TV5-Monde, le 17 février 2012.
lundi 27 février 2012
par Masin
L’édition du 17 février 2012 du magazine "Afrique Presse", diffusé par TV5Monde, avait évoqué la situation dans l’Azawad. L’émission est une coproduction avec Radio France Internationale. Dans le sommaire de l’émission animée par Denise Epoté, on pouvait lire "Mali : la guerre contre rebellion touareg s’intensifie".

L’association Tamazgha, scandalisée par la façon dont l’émission a été organisée ainsi que par les propos tenus par les invités ainsi que l’animatrice a réagi par une lettre-pétition que nous publions ci-dessous.
Cette émission à sens unique, sur un service public, ne peut ne pas être dénoncée. En plus de cette lettre-pétition de Tamazgha que nous vous invitons à signer nombreuses et nombreux, les initiatives individuelles qui consistent à écrire à la direction de TV5Monde et Radio France Internationale seraient souhaitables.

La Rédaction.



Lettre à TV5Monde



Dans son édition du 17 février 2012, l’émission "Afrique Presse" animée par Denise Epoté, il était question de la situation dans l’Azawad.

Si nous nous réjouissons que TV5Monde s’intéresse à une question que les médias passent pratiquement sous silence, nous déplorons par ailleurs la façon dont les faits ont été présentés.

Comme il était question d’un débat, on s’attendait à ce que ce celui-ci soit contradictoire et que différents points de vue sur le sujet soient exprimés. Cependant, il est déplorable de constater que l’émission était à sens unique.

Les débatteurs, comme par hasard, avaient tous la même position quant à l’action du MNLA (Mouvement national pour l’indépendance de l’Azawad), que certains d’entre eux ont honteusement qualifié de bandits armés ultra minoritaires et qu’ils n’ont pas hésité à réduire à quelques 400 hommes revenus de Libye avec armes et bagages.

L’étique journalistique aurait exigé l’invitation, sur le même plateau, de personnes pour défendre le point de vue du MNLA. Les téléspectateurs de ce service public n’ont-ils pas droit à une information équilibrée, émanant des différentes parties en conflit ? A moins que l’assemblée que madame Denise Epoté a réunie détient toutes les vérités ?

Des propos diffamatoires tenus par les débatteurs de l’émission au sujet du peuple touareg sont allés jusqu’à proférer des propos aux relents racistes à l’égard des Touaregs et des Berbères en général. Tout cela est diffusé sur les ondes d’une télévision financée par les deniers publics. A-t-on le droit d’utiliser ce service public pour manipuler l’opinion, colporter des mensonges et stigmatiser une population ?

L’émission commence par la diffusion des propos du ministre malien des affaires étrangères qui, toute honte bue, a osé affirmer, avec mépris, que "l’Azawad ne repose sur aucune réalité ni géographique, ni historique, ni sociale, ni géopolitique". N’avons-nous pas entendu l’élite africaine crier au scandale lorsque le Président Sarkozy, lors de son discours à Dakar, au Sénégal, avait déclaré que "l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire" ?

Monsieur Thiambel Guimbayara, de la Voix du Mali, qualifie les combattants du MNLA d’"irréductibles séparatistes au Nord qui sont très minoritaires" avant de poursuivre par "cette petite minorité a des accointances avec AQMI, par des liens de mariage et par des liens d’échanges […]".

Ce mensonge concernant les liens matrimoniaux, qui existeraient entre les Touaregs et des membres d’AQMI, a été également repris par monsieur Pierre Cherruau, de Slate Afrique, qui rajoute qu’"il existe entre les deux parties des alliances assez fortes". Monsieur Cherruau n’hésite pas à aggraver son cas lorsqu’il récidive quelques secondes plus tard avec cette ineptie : "il y a un lien culturel et linguistique puisque les populations touarègues sont berbérophones, et il y a un certain nombre de membres d’AQMI qui viennent d’Algérie qui eux-mêmes sont berbérophones, donc il y a aussi une ère culturelle et linguistique qui existe". Doit-on comprendre que, selon M. Cherruau, les Berbères seraient des terroristes ?

Monsieur Assane Diop, de Radio France International, n’a pu cacher la haine qu’il couve vis-à-vis des Berbères lorsqu’il affirme ceci, en parlant du président mauritanien : "Je crois qu’Abdelaziz aura quelque part davantage d’élan de solidarité avec les Berbérophones qu’avec, si je puis dire, les négro-africains." Bien sûr, Monsieur Diop se place dans le "clan" des négro-africains, comme il le dit. C’est certainement une idée profonde, qui hélas le trahit, selon laquelle les Berbères, en particulier les Touaregs, ne méritent que domination.

L’animatrice de l’émission, madame Denise Epoté, n’était elle même pas en reste. Elle a pitoyablement frôlé le ridicule lorsqu’elle a affirmé que "d’un côté, nous avons des rebelles lourdement armés et en face une armée malienne totalement démunie". Madame Epoté n’était-elle pas informée des raids effectués par l’aviation malienne sur des campements de civils ? Si les déclarations du MNLA à ce sujet ne vous semblent pas être dignes de crédibilité, peut-être que les déclarations d’Amnesty International et Médecins sans frontières pourraient vous convaincre. Une fille de quatre ans est mortellement blessée par un obus de cette aviation malienne. N’est-ce pas là un crime contre l’humanité ?
Apparemment, les vies des gens n’ont pas les mêmes valeurs pour Mme Epoté.

Il faudrait peut-être rappeler à nos illuminés "intellos", qui prétendent défendre l’Afrique, que le mot "Afrique" vient de la déesse Africa, déesse berbère de l’agriculture (voir pièce de monnaie de l’Afrique romaine de l’empereur Hadrien). Ce nom est attribué par les Romains exclusivement à l’Afrique du nord, pays des Berbères. Contre toute raison, aujourd’hui, le continent africain exclut, par un nouveau limes, la partie nord surnommée honteusement "Maghreb". Comme dirait Kateb Yacine "L’Afrique a perdu le nord". Sachez, messieurs les intellectuels que nous ne sommes pas "maghrébins", mais que nous sommes Africains autant que vous et que nous comptons réaliser le rêve du roi berbère Massinissa [1] qui disait, il y a de cela vingt-et-un siècles : "L’Afrique aux Africains !". Voilà pour la petite histoire. Quant à la grande histoire concernant l’Azawad qui, selon toute vraisemblance, vous mine le moral, est une partie du pays amazigh, et il est bel et bien une entité géographique millénaire. S’il y a une entité géographique établie dans l’espace sahélo-saharien, c’est bien l’Azawad, le reste n’est que désert. Cet Azawad qui, depuis au moins six siècles, fait l’objet de nombreuses recherches (de l’époque de Tombouctou à l’époque moderne en passant par Charles de Faucould). L’Azawad (Azawak/Azawagh) s’étend sur une région trois fois plus grande que la France : de Ghadamès jusqu’à Tombouctou. C’est le pays des Touaregs sédentaires. Oui, mesdames et messieurs, le Touareg n’est pas l’homme bleu des cartes postales, perché sur le dos d’un chameau et qui ère comme un apatride. Le Touareg de l’Azawad est un constructeur qui a bâti sa civilisation autour du puits, qui maîtrise les techniques d’irrigation dans les oasis et qui a été pendant longtemps un acteur incontournable dans le commerce transaharien.

Faudrait-il rappeler à nos illustres intellectuels, qui veulent s’approprier l’Afrique, que la société touarègue est connue pour la place qu’elle réserve à la femme. Cette dernière jouit d’une liberté comme, peut-être, jamais aucune autre femme n’a connu ailleurs (rappelez-vous de la reine Tin-Hinan). La femme touarègue que MM. Guimbayara et Cherrueau veulent réduire à une marchandise qu’on "donne" à des criminels djihadistes, venus conquérir le territoire touareg !

Pour conclure, nous exigeons auprès des responsables de TV5Monde réparation quant au préjudice subie, à travers cette émission, par les Touaregs, les Berbères et l’opinion publique : les premiers, victimes de diffamation et la seconde de désinformation. Nous souhaitons, vivement, qu’à l’avenir votre média usera d’impartialité et d’étique dans le traitement de l’information relative au sujet sensible de l’Azawad.

Avec nos cordiales salutations.

Tamazgha, le 27 février 2012.



Voir l’émission "Mali : la guerre contre rébellion touareg s’intensifie"

Pour écrire à la direction TV5Monde :
TV5MONDE
131, avenue de Wagram 75017

Paris - France

Réagir sur le site de TV5 Monde




Denise Epoté




Francis Kpatindé
Journaliste indépendant




Thiambel Guimbayara
Correspondant à Paris de La voix du Mali




Assane Diop
Radio France International




Pierre Cherruau
Directeur de la rédaction du site d’information SlateAfrique.com.



Notes

[1] Massinissa (-238, -148) est roi de Numidie.

Articles dans la rubrique :

Actualité
11/07/14
2
Tout laisse à croire que c’est le sort qui est réservé au Mzab, du moins le Mzab qui (...)

Lire l'article

09/07/14
0
C’est un véritable cauchemar que la monarchie marocaine et ses institutions font subir (...)

Lire l'article

08/07/14
6
La question amazighe n’est pas une simple affaire ou une question d’ordre (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


17 Messages de forum

  • L’Azawad et les médias 27 février 2012 17:51
    suis indignee,c’es honte qu’une chaine celebre comme tv5 dufusent un debat base sur des monsonges et de racisme,vous voyez mes freres amazighs ca c’es le resultat de nous avoir laisser longtemp faire des couches et des couches de monsonges sur nous jusqua devenir realite dans la tete de certain ignorants doubler de racistes.cette chaine nous des explications.et exigon reparation contre ses difamations,je me demande si la chaine tv5 est serieuse comme elle le pretent pourquoi n’a t’elle pas invite un berber journaliste qui connais mieux son histoire et celle de l’azawad .. laisser ce hassane diop pour l’histoire de la rebellion en casamance....plus de silence C"ES FINI !!!!
    • L’Azawad et les médias 27 février 2012 19:23
      Vous etes d’une naivetee affligeante. Vous n’avez toujours pas compris que derrière toutes ces dictatures, il y a la FRAnçEARABIA. La France les a placées aux soit-disantes indépendances et elles les defants maintenant. Sachez que L’AQMI est une création de l’Algerie et la FRANCEARABIA.
  • L’Azawad et les médias 27 février 2012 19:19, par Axel
    Franchement, il n’y a plus de journalistes libres en France ! Tv5 ressemble étrangement à l’ENTV algérienne ! Rien que de la désinformation ! Le pays des droits de l’homme est devenue celui des débats dirigés et filtrés, c’est misérable et les Touaregs ne méritent pas toute cette attitude hostile . Ils ont besoin de la solidarité de tout le monde ! Tous les peuples de ce monde ont les mêmes besoins ! On veut à tout prix nous faire regretter, cette culture française, qu’on apprécie tant !
    • L’Azawad et les médias 28 février 2012 09:10, par GHERAB Abdellah
      La France devient victime de ses intérêts et perd absolument tous les pôles qui en faisait un pays attractif et un pays de droit ;il va de sois que l’on ne vis pas d’air pur et de bons sentiments ,mais sa présente gloutonnerie lui fait perdre toute éthique et toute considération des valeurs humaines les plus légitimes et les plus évidentes , comment considérer comme terroristes les touaregs du mali qui mènent un combat juste libérateur et l’histoire est là sauf pour qui veux l’ignorer pour attester et affirmer la légalité de leur lutte et que tout juste ces armes récupérées de la Lybie leur offre l’opportunité et l’outil nécessaire pour ce travail ,et de là à tisser toute une toile de mensonges à propos d’une hypothétique appartenance à l’AQMI quasi inventé par les services Algériens et avoir enfoncé le bouchon jusqu’à affirmé leur « berberritude » fait d’eux de naturels terroristes est d’une gravité sans précédente et place la France comme pays belligérant aveugle et sourd qui déclare la guerre aux berbères de la planète , d’où nous appelons à nos concitoyens du monde à boycotter TV 5 monde jusqu’à ce que celle-ci admette ses erreur s et fasse des excuses aux berbères du monde
      GHERAB Avdella
      • L’Azawad et les médias 28 février 2012 13:12
        c’ est ces mensonges ???
        • L’Azawad et les médias 28 février 2012 21:35, par Ag Mohamed ibrahim cherif
          Ce débat est un coup monté et n’a pas raison d’etre.Le MNLA est largement représenté en Europe .TV5 n’a pas respecté l’éthique de l’égal accés au médias en excluant MNLA lui meme de ce débat.Pour ce qui concerne Alassane Diop nous comprenons ses rancoeurs contre la Mauritanie .Il est Négro africain d’origine senegalaise et nous connaissons tous l’histoire entre ces deux pays.
          La verité triomphera et les crimes et les mensonges ne vont pas resoudre ce problemes et les insultes ne feront pas disparaitre les touareg vu que meme plusieurs genocides et tentatives les ont laissé vivants forts et unifiés plus que jamais.
          Nous ne xomptons que sur nous meme et nous vaincrons !
          vive l’Azawad !!!!!!!!!!!!!!!!!!
  • L’Azawad et les médias 28 février 2012 17:50

    Azoul,

    Ce qui aggrave le cas de TV5Monde, c’est le fait que même les réactions (commentaires) publiés (3) sur leur site vont tous dans le même. On se croirait vraiment sous un Etat autoritaire. pourtant TV5Monde c’’est en France.
    Moi-mêm j’ai envoyé un commentaire et il n’est toujours pas affiché. Et je suis sûr que beaucoup d’autres personnes ont réagi et leurs commentaires censurés.
    C’est vraiment scandaleux.

    Yidir.

    • L’Azawad et les médias 28 février 2012 18:57, par kell tamazra
      ce n’est pas un hasard si les africains,les arabes sont arriérés et la france contemple sa propre déchéance.alors que partout ailleurs dans le monde les nations progressent dans le développement y comprit les droit humains.pour les africains c’est le racisme et la machette,les arabe le fanatisme religieux et la stagnation dans l’ère médiévale.
    • L’Azawad et les médias 29 février 2012 15:20, par RAM15

      Azul fellawen,
      De même pour moi je viens de faire un long message sur tv5lahonte.
      Comme j’ai eu connaissance que bientôt ils vont faire plusieurs émissions en Algérie et j’ai posé la question à savoir que le peuple Kabyle va subir le même sort, car partout ou il y a des Berbères, le monde libre vend son âme pour quelques barils de pétrole ou m3 de gaz.
      A quand l’honnêteté des médias ? sont-ils muselés par leurs gouvernants, ou bien cela est leurs propres délires, quand sauront-ils que TAMZGHA nous appartient et qu’elle finira par retrouver ses vrais propriétaires.

      Soeurs et frères à nous de nous cotiser pour avoir nos propres médias, personne ne fera pour nous ce que nous devons faire nous-mêmes.
      Amitiés.

  • L’Azawad et les médias 28 février 2012 19:55, par Chegrouche, Lagha
    S’il y a une précision à adresser à ces "journalistes" militants et surtout engagés, s’ils ont un peu d’honnêté intellectuelle, de regarder une émission sur Berbère TV consacrée à l’Azawad, le 21 février 2012. Le site Tamazgha peut éventuellement la diffuser à l’intention. Par ailleurs, TV5 et ses spécialistes doivent se référer plutôt à des travaux académiques ou inviter au moins, par honneté ou impartialité intellectuelle, service public, des auteurs et spécialistes reconnus par la profession ou travaux ! Toujours, le recours à des charlatans de seconde référence auto-proclamés à l’occasion "experts" ou "docteur es machin" au service de tous les dictateurs.
    Stop à la desinformation !
  • L’Azawad et les médias 1er mars 2012 01:41, par BLOCUS
    Un droit de réponse tronqué pour charcuter un travail de qualité qui ne suscite des démangeaisons que chez des pourfendeurs mal intentionnés. Un des éléments du début de l’émission est la déclaration du mnla claironner par perroquet Moussa assarid. Votre droit de réponse ignore superbement et délibérément la position du mnla qui a été diffusée pendant le débat. Donc de grâce, ne chercher pas à noyer le poisson. Bravo TV5 et RFI pour leur professionnalisme !
    • L’Azawad et les médias 1er mars 2012 02:45, par Amayas

      Vas réagir sur le site de TV5Monde ; ils te publieront certainement tes messages. Les nôtres, ils ne les publient pas car nous sommes avec le MNLA. Vas voter pour ATT.
      Et tu pourras même te mobiliser le 7 avril pour aller saboter les rassemblements qui auront lieu en faveur de l’Azawad.
      En tous cas votre message montre bien ce que tu es... Y a aucun doute ; tu es un vrai démocrate, pur produit d’une république bananière... C’est pour cela d’ailleurs que nous avons choisi de vous laisser votre république bananière et votre démocratie avec... vous y serez très heureux. Nous, on fera notre propre république : la République de l’Azawad.

      Amayas.