Accueil > Actualité > La Une > Colloque international de linguistique berbère
Colloque international de linguistique berbère
Les 9 et 10 mars 2017 à Paris (Inalco)
vendredi 3 mars 2017
par Masin
Le Centre de recherche berbère, à l’Inalco, organise les 9 et 10 mars 2017 le premier colloque international de linguistique berbère. Plusieurs linguistes et autres spécialistes de la langue berbère dans ses diverses variantes et qui viendront aussi bien d’Afrique du nord, d’Europe et d’Amérique seront au rendez-vous.
Les travaux du colloque auront lieu à l’auditorium de l’Inalco ainsi qu’à l’amphi 3.



Plus d’une trentaine de spécialistes parmi lesquels Salem Chaker, Kamal Naït-Zerad, Abdellah Bounfour, Abdellah Boumalk, Karim Achab, Mustapha El Adak, Malek Boudjellal.. ; interviendront à ce colloque où plusieurs domaines - Lexicologie et sémantique, Dialectologie et sociolinguistique, Morphosyntaxe, Phonétique et phonologie - seront abordés.
Un rendez-vous à ne pas rater !

Salem Chaker (La dialectologie berbère : plus que jamais une urgence), Mohamed Yeou (Semantic variation and body parts across Amazigh varieties : External and internal parts of the head), Ouadia Arezki & Djemai Salem (Essai d’élaboration d’un dictionnaire kabyle-français des adages), Samira Moukrim (La lexicographie amazighe : du différentiel au général ?), Fatsiha Aoumer (Linguistique berbère : état des lieux, enjeux actuels et perspectives), Abdelaziz Berkai (Quel traitement lexicographique de la polysémie en amazighe ?), Abdellah Bounfour (La langue berbère médiévale d’après al-Baydaq), Mustapha El Adak (De l’ancrage culturel au figement linguistique dans les expressions idiomatiques rifaines), Mohamed Garba (Ancient Egyptian t-b.t „sandal‟ and African Sources of the LibycoBerber –Tahaggart - term tenba „sandales de luxe), Ourida Ait Mimoune (La néologie et les néologismes dans les dictionnaires kabyles), Wadiâ Skoukou (Homonymie et polysémie du verbe "aɣ" en amazigh), Rachid Ridouane (La syllabe en tachlhit : une cause célèbre en phonologie et en phonétique Domaine : Dialectologie et sociolinguistique), Boudjellal Malek (Les parlers du Bellezma et de la Kabylie extrême orientale : frontière ou pont kabylo–chaouia ?), Mahmoud Amaoui (La situation actuelle du taznatit du sud-ouest algerien : compterendu d’une enquête sociolinguistique), Malika Sabri & Ramdane Boukherrouf (Etude géolinguistique de quelques corpus kabyles à travers les mémoires de master soutenus au DLCA de Tizi-Ouzou. Représentation spatiale avec QGIS), Malika Hocine (La notion de frontière en géolinguistique : le cas du système verbal kabyle), Carles Múrcia Sànchez (Lexicographie standard amazighe : état de lieux et perspectives), Belhadj Dahbia Merbah (Comparaison et morphogenèse des prépositions en berbère), Ramdane Touati (Variation lexicale intra-dialectal du touareg), Karim Achab (Morphogenèse du pluriel externe "en –n" des noms en amazigh), Abdallah Boumalk (De la langue usuelle à la langue écrite. Questions de syntaxe), Kamal Naït-Zerrad (Les constructions comparatives en berbère), Karim Bensoukas (Stem-augmentation in Amazigh Intensive Aorists : Default vs. Copy Epenthesis), Evgeniya Gutova (State distinction -EL vs. EA- in Ketama Berber -North-West Morocco), Eve Okura (Explaining the typology of Arabic borrowings in Northern Berber numeral systems as an avoidance strategy the typology of Arabic borrowings in Northern Berber numeral systems as an avoidance strategy), Meftaha Ameur (Le "système fondamental" d’A. Basset : fondements de la notation à tendance phonologique), Fayssal Bouarourou (Le comportement des géminées en tarifit : Un ou deux gestes ?), Mohamed El Idrissi (Etude acoustique préliminaire des rhotiques alvéolaires en tmaziɣt de l’atlas saharien -Parler d’Asla), Moussa Imarazene (Les fonctions secondaires du syntagme verbal), Lydia Guerchouh (Du point d’incidence et de la détermination dans la phrase simple et complexe en kabyle), Valeria Argiolas (Quelle "punica lingua" dans le témoignage du sarde).

Entrée Libre

Télécharger le programme détaillé avec les résumés des présentations en format PDF

PDF - 850.5 ko

Articles dans la rubrique :

La Une
01/11/17
0
Dans une déclaration datée du 31 octobre, l’ONG Tamazgha réitère sa solidarité avec le peuple (...)

Lire l'article

10/10/17
0
Qu’est-ce qui peut, aujourd’hui, entamer la détermination du peuple catalan à accéder à son (...)

Lire l'article

25/09/17
1
Dans une déclaration en date du 24 septembre, Tamazgha exprime sa solidarité avec le peuple (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • Moi je ne comprends pas que l’on puisse parler de langue ou d’apports "arabes" alors que cette langue sa grammaire a été établie par les ancêtres chrétiens orthodoxes nords africains zwawas dont par ailleurs Salem Chaker a fait partie de l’étude de J-lanfry sur eux où il est dévoilé les origines l’ALFYA grammaire des chrétiens devenue celle des pseudo arabe par toute une manip au fil des siècles. Pourquoi aucune étude sur ces zwawas Chrétiens orthodoxes en liaison avec leurs pairs en Syrie ,Egypte, Afrique etc..?. Peur de dévoiler la vérité..???Car Au 7em siècle l’Afrique était encore chrétienne et en mutation pour l’arianisme. Donc l’invasion arabe imaginaire sortie de l’esprit des mystificateurs est impossible d’autant que le monde était chrétien.
    Ce n’est que l’occident, France ,Angleterre ,église tous des usurpateurs qui on détourné l’appellation d’origine sarrasine ainsi que meurs lois devenus l’islam. Du 7 eme siècle au 14/15 fin du moyen âge c’était le qualificatif sarrasin. ce n’est qu’après LA RECONQUISTA ,que la France entamera grâce aux apports de tous les savants ,intellectuels et corps de métiers qui ont fuit l’Espagne que la France captera tous les savoirs pour se hisser à la France des lumières en 2/300 ans.Forte de son nouveau savoir et intellectuels elle entreprendra des guerres de colonisations.Voilà la période où tout va basculer. Si l’islam (lois des sarrasins n’était qu’un dogme devenu islam )juste une pratique religieuse sans identité car chaque peuple avait déjà une sauf les "arabes" car ce n’est que plus tard qu’un travail de sape sera entrepris par la France dont ses écrits et colonies pour créer un faux peuple arabe car ce sont des indigènes à qui ont a retiré leur écritures pour leur imposer celle des sarrasin usurpée pour de l’arabe. Et comment,je vous laisse le soin de refaire l’histoire des fossoyeurs. Je vous dis juste que tout ce qui est amazigh et travesti AU PROFIT des peuples inventés. Et que l’histoire de l’Arabie inventée comme l’Algérie commence au début du 20 eme siècle avec la chute des AT LHACHMI,hachémtes.
    Surtout ne plus faire confiance à l’état français manipulateur et exterminateur d’imazighens qui surveille les kabyles en liaison avec sa fabrique algérienne comme le lait sur le feu.L’INALCO n’est pas juste un centre de recherche mais aussi de dévoiement de la vérité car cette France exécrable ne s’est bâtie que sur les mensonges,usurpation ,ruse,crimes manips ET IMPOSTURES.Surtout que l’on ne vienne pas me parler de langue arabe ni d’apports arabes ,alors qu’il n y a rien d’arabes .Et ce dont on s’est servi pour cet arabe imaginaire ce sont les attributs amazigh punic qui va de l’Hébreu ,au punico-latin et non le phénicien encore une autre usurpation et construction farfelu occidentale.Car la langue parlée du phénicien ce n’est que du punic. Toute l’histoire amazigh est décousue pour inventer une chimérique que chaque amazigh reprend à son compte sans jamais chercher à comprendre les incohérences et les vraies origines de ce qui est rapportée. A ce titre la langue punique (tamazight) avec plusieurs écritures qui vont de l’hiéroglyphe,hébreu,grec,tifinagh au latin .Grâce a elle on sait que les nords africains habitaient en occident et en orient bien avant le latin. J’en veux pour preuve Yathrib,yath rbi. Lmadina ;tamdint Médine ,Mekka gérer sous l’empire turc au 18 em siècle par les nords africains (kabyles),san3a.Nabatéen.navi donnera naviten. Nabiten) ??..Comprendre que tout est traduit du punique à d’autres langues.il suffit de retrouver les origines des mots des lieux,personnages ,dieux etc..pour comprendre qui habitait à ces endroit donc leurs origines.IZRA EL(il a vu dieu) ;autrefois faisait partie de l’Afrique ,huda,juda(udhaï),Nazareth,AMDAN,ADAM etc.

    La fabrique française
    https://www.franceculture.fr/emissions/concordance-des-temps/les-arabes-au-xixe-siecle-une-invention-francaise
    Comment fut inventé le peuple juif.(udhaï) ne veut pas dire juif mais hébreux.
    https://www.google.fr/search?q=comment+fut+invent%C3%A9+le+peuple+juif&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&ei=dWe5WLqPNof38AeKv5vABw

    repondre message

    • Colloque international de linguistique berbère 8 mars 16:25, par Le mecreant
      Ce que tu ne comprend pas est pourtant tres claire. Les kabyles , les imazighenes , n’ont jamais lu l’histoire sauf la fable franco-islamique qu’ils racontent en boucle. Aucun nord africain, ni les gens portant les titres de doctorant et de professeure, n’ont fait l’effort de jeter un coup d’œil a celui, fabulateur, qui a servi de source a Ibn Khaldun 7 siecles plus tard.... Les nord africains n’ont jamais oses remettre en cause ce que leur raconte la France et les bédouins qui ont reçu une civilisation, un empire , sur la tète sans n’avoir jamais rien compris eux meme la raison.
      Pourtant il suffit a ces historiens de jeter un coup d’œil pour etre effaré de comment une fabulation a donnée a des milliers de mensonges crus sans la moindre hésitation par les nord africains.

      repondre message

      • C’est le monde à l’envers.. Ce sont les paysans ou simple citoyen plus rationnels qui vont apprendre aux pseudo spécialistes et historiens de tout bord la vraie histoire. En peut se demander à quoi peut servir une thèse..si c’est pour répéter les conneries de manipulateurs. Bravo à cette personne avec une tête bien pleine de bon sens et grâce à la langue nous apprend bp. Donc c’est ainsi l’invasion arabe ,c’est une arnaque. La France maudite et le l’église de fossoyeurs doivent payer. ils tout usurpé et falsifié. Nos intellectuels.. à la poubelle..

        repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.